Christine Tremblay, infirmière clinicienne CSSS de Lac-Saint-Jean Est

Description

Un des rôles prépondérants des soins palliatifs vise la préservation de la qualité de vie. Mais si la recherche démontre que la sexualité est aussi importante que le transit intestinal ou le sommeil, son expression est presque inexistante dans le parcours de soins observé sur le terrain. Par pudeur, parce qu’on hésite à aborder ce sujet tabou ou simplement parce que notre société en nie les besoins chez un malade ou un ainé, des personnes souffrent d’un manque d’amour et de contacts intimes dans les derniers moments de leur vie. L’atelier propose de mettre des mots sur ce facteur d’épanouissement humain qui agit sur notre soif de vivre et subsiste jusqu’à la mort. Redonner son sens à la sexualité humaine et mieux comprendre les obstacles à l’intimité dans le cas d’une maladie grave ou en fin de vie permettront d’oser le dialogue avec l’autre.

[pdf-embedder url=”https://www.aqsp.org//wp-content/uploads/securepdfs/2015/06/TREMBLAY-Christine_A1.pdf”]