Ève Bélanger, professeure en travail social — Université du Québec à Rimouski

Description

Accompagnez des personnes en fin de vie et leurs proches demeure un défi considérable. Il est à la fois inspirant, gratifiant, mais aussi très exigeant de travailler et de s’impliquer dans le contexte des soins palliatifs. Ce sont des expériences de vie riches et peu banales qui appellent au dévouement, à la solidarité, à l’humanité. Cela requiert ainsi une grande cohésion des équipes qui s’appliquent à proposer des interventions médicales, sociales et psychologiques répondant aux nombreux besoins de ces personnes. Il est donc essentiel pour les membres du personnel et les bénévoles de prendre du recul, de s’arrêter un peu, de se rencontrer les uns et les autres afin de réfléchir et de partager sur leur pratique et leur vécu. Dans cette optique, les groupes de codéveloppement favorisent cet échange mutuel sur la pratique professionnelle et ces prises de conscience en permettant un soutien concret et un cheminement à travers l’expérience de chacun. Cet atelier vise à présenter les principaux fondements, les objectifs, le fonctionnement et les bienfaits des groupes de codéveloppement grâce à l’expérience vécue à la Maison Marie-Élisabeth de Rimouski depuis maintenant plus d’un an. Il est avancé que ce moyen a permis de faire émerger une solide dynamique d’aide mutuelle entre les participants qui ont pu y perfectionner des aptitudes de travail en équipe. Il sera ainsi enrichissant de poser un regard et d’échanger, avec des intervenants de différents horizons, sur cette approche novatrice et stimulante.

[pdf-embedder url=”https://www.aqsp.org//wp-content/uploads/securepdfs/2015/06/BELANGER-Eve_E5.pdf”]