Marie-Anne Laramée, analyste principale des politiques ̶ Société canadienne du cancer, division du Québec Mélanie Champagne, directrice, Questions d’intérêt public Société canadienne du cancer, division du Québec

Description

Pour explorer le problème de l’accès aux soins palliatifs et connaitre davantage la réalité terrain, la Société canadienne du cancer (SCC) a mené une recherche qualitative d’une cinquantaine d’entretiens avec des professionnels de la santé (médecins, infirmières, psychologues, oncologues), des gestionnaires de soins, des proches aidants et des patients, entre novembre 2012 et avril 2014. Ces rencontres ont permis de recueillir des points de vue sur des expériences de soins se déroulant autant à domicile qu’en hôpital, en CHSLD ou en maison de soins palliatifs. Parmi les constats, un besoin d’uniformisation des offres de soins et une bonification à domicile, un plaidoyer pour la formation et un maillage à améliorer avec l’oncologie. Se dégagent également un manque criant d’information des patients, de soutien aux aidants et un sentiment d’incompréhension des soins palliatifs parfois lourd à porter pour les soignants, malgré leur profond engagement. C’est avec cette compréhension des enjeux, obstacles et limites propres à la dispensation des soins palliatifs tels que perçus par ceux qui y participent, soignants ou patients, que la SCC a utilisé ses réseaux philanthropiques pour se lancer dans plusieurs modes de promotion des soins palliatifs. Une campagne de signatures de cartes postales s’est tenue dans les Relais pour la vie, se poursuivant sur le Web sur la plateforme passezalaction. Ces campagnes incluaient toutes deux des espaces de partage expérientiels, dans lesquels les personnes touchées par le cancer étaient invitées à interpeler leurs élus et à témoigner de leur histoire pour leur demander d’agir en soins palliatifs. Cette communication orale exposera la démarche qualitative empruntée par la SCC dans le dossier des soins palliatifs, ses principaux constats, les modes de promotion et les réseaux philanthropiques utilisés, les résultats concrets de la démarche et une analyse de contenu des interpellations citoyennes effectuées dans le cadre de son action. La SCC s’implique tout au long du continuum de la maladie. En matière de soins palliatifs, elle finance la recherche, offre aux patients des approches complémentaires et les accompagne dans leur parcours. La SCC est aussi active sur la scène politique et revendique plus de soins palliatifs, en temps et lieu opportuns.

[pdf-embedder url=”https://www.aqsp.org//wp-content/uploads/securepdfs/2015/06/LARAMEE-Marianne_D5.pdf”]