Catherine Nadeau, pharmacienne ̶ Hôpital Jeffery Hale-Saint Brigid’s

Micheline Tremblay, omnipraticienne Hôpital Jeffery Hale-Saint Brigid’s

Description

Les soins palliatifs en hébergement permanent demandent une grande souplesse. Les patients y sont dans leur milieu de vie et non de passage. On crée des liens particuliers avec leurs familles et leurs répondants et ces derniers assurent souvent une place prédominante dans les décisions relatives aux soins. On ignore bien souvent le pronostic des maladies dégénératives ou chroniques dont est atteinte notre clientèle, ce qui entraine une bascule rapide et souvent inattendue vers les soins de fin de vie. Le diagnostic et l’évaluation des symptômes sont alourdis et complexifiés par le fait que la grande majorité de nos patients expriment difficilement leurs besoins et leurs inconforts. Nos patients ont aussi de plus en plus accès à des traitements « technologiques » qui doivent être réévalués en cours de séjour. On doit penser à discuter des arrêts de traitements (gavages, dialyse). Finalement, le manque d’équipes interdisciplinaires fragilise les soignants en les isolant.

[pdf-embedder url=”https://www.aqsp.org//wp-content/uploads/securepdfs/2015/06/NADEAU-Catherine_D8.pdf”]